mercredi 6 mars 2013

Che Chuoi, dessert vietnamien tapioca-banane-lait de coco

Partons en direction du Vietnam, avec ce délicieux dessert à base de tapioca, banane et lait de coco !

Si vous avez déjà été faire un tour dans un magasin Paris Store ou chez Tang Frères, ou si vous aimez les Pho servis dans les restos vietnamiens, vous avez certainement aperçu ce dessert.
De prime abord, l'aspect n'est pas très appétissant, avec les petites billes de tapioca transparentes, mais en fait, il faut oser goûter : ce dessert est en fait très délicat, et peu sucré.

Si vous êtes un adepte du lait de coco, foncez !


Je me suis inspirée de la recette proposée par Cap-Vietnam pour ce délicieux Che Chuoi.

Pour 2 gourmands :  
  • 3 CS de tapioca ou perles du japon (on en trouve facilement dans les épiceries asiatiques)
  • 350 ml d'eau 
  • 250 ml de lait de coco
  • 1 CS de graines de sesame
  • 1 banane
  • 3 CS de sucre 
  • 1 pincée de sel
  • quelques cacahuètes grillées à sec (facultatif)

Faites dorer les graines de sésame dans une poêle chaude. Réservez.
Coupez la banane en rondelles, et réservez les deux-tiers.
Faites revenir le tiers restant de la banane dans une poêle avec un peu de beuure et réservez pour la décoration.

Faites bouillir l'eau puis ajoutez le tapioca. Faites cuire 10 min à feu moyen tout en mélangeant fréquemment.
Ajoutez 125 ml de lait de coco et prolongez la cuisson de votre mélange eau-tapioca-lait de coco pendant 10 min supplémentaires.
Après 20 min de cuisson (en tout), le mélange doit avoir bien épaissi, et les billes de tapioca doivent être transparentes. Si ce n'est pas le cas, prolongez la cuisson de quelques minutes.
Ajoutez ensuite les rondelles de bananes (les 2/3 non revenues à la poêle) au mélange, ainsi que le sucre et le sel, et prolongez la cuisson de 5 min supplémentaires.

C'est prêt! Vous pouvez servir le Che Chuoi dans de petits bols, et parsemez les graines de sésame torréfiées, les rondelles de banane réservées et quelques cacahuètes.
Le Che Chuoi se déguste chaud ou froid.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire